site tunisien de rencontre rencontre haut de gamme lille BLOOD RED SHOES – Box Of Secrets rencontre iphone geolocalisation Inoffensifs

rencontre odavia rencontre avec le joueur du grenier (Mercury 2008)

meet romainville Les anglais sont en mal de groupes rock’n’roll. Pour avoir vu les Blood Red Shoes en concert en 2006, on s’étonne aujourd’hui de voir à quel point un journal comme le NME tente de promouvoir ce groupe. Fonctionnant sur le mode du duo guitare/batterie, ceux que l’hebdo musical tente de faire passer pour les bazooka rencontre anglais (sauf qu’ici c’est la fille qui tient la six cordes et le gars qui est aux fûts) n’offre rien de très innovant ni de très emballant.

rencontre pour jeun Le groupe affiche clairement ses limites sur des morceaux comme « You Bring Me Down » où il tente un art-punk classique avec couplets parlés autour d’un riff éculé et des refrains hurlés devant un mur de guitares. La production rutilante tente de masquer la pauvreté du morceau mais ne parvient pas à cacher que tout cela a déjà été entendu ailleurs, et en bien mieux.

tarif prostituée pays bas Outre sa pauvreté en termes d’écriture et de compostition, l’album ne parvient jamais à trouver son rythme. Blood Red Shoes semblent incapables d’appuyer sur la pédale d’accélérateur. Gênant pour un groupe prétendument garage. Plus que lourds, leurs morceaux paraissent patauds. Seules quelques étincelles parviennent à éveiller un faible intérêt chez l’auditeur. On citera « I Wish I Was Someone Better » qui possède assez d’énergie pour faire bouger quelques derrières sur une piste de danse (on passera par contre sur les paroles indigentes), ou encore, avec une certaine indulgence, « ADHD » pour les amateurs de cris féminins.

rencontre tayri Au mieux, leur rock garage ressemble à celui des Von Bondies… mais les Von Bondies médiocres de la cuvée 2008. C’est faible. L’Angleterre se cherche des groupes garage capable de rivaliser ceux qui réveillent le blues de l’autre côté de l’Atlantique. Si elle n’a rien de mieux à proposer que ces fades Blood Red Shoes, elle court à sa perte. Qu’est devenu le savoir-faire local qui nous a apporté tant de groupes punks et rock de qualité ?

maxi rencontre pour seniors  

rencontre de brioni 1956  

rencontre la faute sur mer rencontre avec nasri agence de rencontre pour professionnel Tracklisting :

rencontre en terre lotoise 01. Doesn’t Matter Much
02. You Bring Me Down
03. Try Harder
04. Say Something Say Anything
05. I Wish I Was Someone Better
06. Take The Weight
07. ADHD
08. This Is Not For You
09. It’s Getting Boring By The Sea
10. Forgive Nothing
11. Hope You’re Holding Up

rencontre des peintres st ceneri 3 Comments

  1. johnny hallyday et laeticia leur rencontre Moi je trouve cet album médiocre mais il y a quelques passages sympathiques ! Par contre le fait que ce ne soit qu’un duo les affaiblit sur disque et en live. Je les ai vu au Rock dans tous ses états, il y a une semaine, et ils ont fait un peu pale figure à coté des hushpuppies ou de foals…

  2. club rencontre joliette En 2006, ils étaient neffectivement faiblard en concert, sans doute parce qu’ils n’avaient en fait pas de quoi jouer plus de 15 minutes et qu’ils en jouaient 35…
    Mais cet album je l’ai trouvé meilleur que prévu, même si trop propre, trop produit et trop en retenue. Sympa, sans plus.

Laisser un commentaire